Rechercher
  • Fabian Féraux

La permaculture est-elle un concept révolutionnaire ?

(texte original de Rhamis Kent)



Il est extrêmement important de définir et d'orienter correctement l'outil de la permaculture afin d’en assurer son application adéquate. D'expérience, nous savons que c'est un exercice essentiel.


Cela nous empêche de trop nous éloigner de son côté initialement très terre à terre et cela évite que la permaculture ne se transforme en une sorte d'idéal utopique.



Selon la définition de Bill Mollison (tirée de The Designers’ Manual):

« La permaculture (agriculture permanente) est une approche pragmatique et consciente pour la conception et l'entretien d'écosystèmes agricoles productifs qui ont la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels. C'est l'intégration harmonieuse du paysage et des personnes produisant leur nourriture, énergie, abri et autres besoins matériels et non matériels de manière durable.

Le concept de permaculture vise à allier des éléments (composants) fabriqués, naturels, spatiaux, temporels, sociaux et éthiques pour former un ensemble fonctionnel. Pour ce faire, il se concentre non pas sur les composants eux-mêmes, mais sur les relations établies entre eux et la façon dont ils peuvent s'entraider.

Le design détermine l’agencement des composants, tandis que le but recherché définit la direction du concept. »


La permaculture cherche à concevoir de façon organisée et fonctionnelle la dynamique fonctionnelle des structures naturelles, sous forme de services écosystémiques. Elle nous donne un moyen concret de gérer intelligemment le capital naturel de manière à le renforcer, tout en répondant à nos besoins de manière éthique et consciente.



Notre objectif pratique est de créer des design qui s'autorégulent/s'auto-gèrent, tout comme les écosystèmes. Sans polluants. Sans travail supplémentaire inutile. Le but d'un design fonctionnel et autorégulé est d’articuler les éléments ou composants de telle sorte que chacun réponde aux besoins des autres.



Un facteur important

Le contexte dans lequel on pratique la permaculture est crucial. Nous ne faisons pas simplement référence aux contextes physiques, géographiques, topographiques et climatiques. Elle aura une signification différente pour chacun, selon qui vous êtes, où vous êtes et ce que vous souhaitez obtenir.



C’est très personnel. Différents facteurs créent notre attirance par la permaculture. Pour certains, c'est une préoccupation pour l'environnement, pour d'autres, c'est économique, politique, ou social - ou, plus probablement, une combinaison de tous ces facteurs.


Tous sont étroitement liés. Aucun d'entre eux n'existe isolé ou en vase clos. Les combustibles fossiles assurent la capacité de production - en grande partie et, pour le moment, relativement bon marché, compte tenu des limites d’approvisionnement et de l’ampleur du rôle qu’elles assurent.


Avant l'avènement des combustibles fossiles (et de la finance moderne), la force de travail était assurée par la possession de biens humains - ou esclaves. Considérée en tant que développement politique, économique et social, l'Histoire peut se résumer à l’évolution de notre sélection des moyens les plus efficaces pour pourvoir à nos besoins humains et, par la suite, de la manière dont la richesse est générée. La permaculture a donc des implications profondes car elle modifie notre compréhension de ce qui est disponible et de ce qui est possible dans tous les domaines envisageables de l'activité humaine.



De ce point de vue, la permaculture est un concept totalement révolutionnaire dans sa forme et sa fonction, compte tenu de ce qu'elle peut potentiellement nous apporter. Collectivement, nous ne pouvons pas permettre qu'elle prenne l’allure d’un style de vie isolé à la marge. Ni une sorte d'idéal d’évasion utopique qui se manifeste uniquement en restant à l’écart, aliénant ceux qui en ont le plus besoin.


L'ère moderne (l'ère industrielle) est corrélée à « l'ère du pétrole ». L'une n'existe pas sans l'autre. Lorsque l’on observe le monde actuel sous cet angle, il devient assez facile de comprendre l'état de dépendance dans lequel nous nous trouvons. Vu le caractère limité de cette force motrice du monde moderne, il nous faut constater que l'économie et la politique qui le régissent sont pas soutenables.


Herbert Stein, président du Conseil des conseillers économiques sous les présidents américains Richard Nixon et Gerald Ford, affirme :

« Si une chose ne peut pas durer éternellement, elle s'arrêtera.Les économistes sont très habiles pour déclarer que quelque chose ne peut pas durer éternellement, mais pas autant pour préciser quand elle s'arrêtera. »


Nous sommes tous d'une manière ou d'une autre concernés par ces déclarations. Nous sommes tous touchés par cette réalité. Suivant les constats ci-dessus, nous serons tous amenés à répondre à certaines questions : Comment pouvons-nous répondre au mieux à nos besoins ? Qui décidera de la réponse à cette question ? Ce sont là des dilemmes historiques de longue date qui nécessitent des solutions pratiques.


Notre situation sociopolitique / socioéconomique collective est définie par la façon dont ces questions sont traitées. C’est ce qui est au cœur de la formation et du développement de la permaculture d’un point de vue éthique et pratique.


La méthodologie de conception intégrée "Hi Lo-Tech" incarnée par la permaculture sera un outil essentiel pour définir notre vision du monde post-industriel et post-pétrole, et identifier ce qu’il lui faut pour être viable.




Rhamis Kent est un consultant avec une formation en génie mécanique (Université du Delaware, B.S.M.E.95) et en conception de systèmes régénératifs basés sur la permaculture. Il a travaillé pour le célèbre inventeur et entrepreneur américain Dean Kamen chez DEKA Research & Development, menant divers travaux d'ingénierie allant de la recherche et développement de dispositifs médicaux à la conception mécanique en aéronautique.

Après s'être intéressé à la science du design de la permaculture, il a poursuivi une formation approfondie avec l'expert et enseignant en permaculture Geoff Lawton au Permaculture Research Institute of Australia. Cela l'a amené à participer au projet de conception et développement de Masdar City aux Émirats arabes unis lorsque Mr. Lawton et sa société de conseil (Permaculture Sustainable Consultancy Pty.Ltd.) ont été engagés par AECOM / EDAW pour identifier des solutions adaptées aux contraintes zéro émissions / neutralité carbone du projet.

Lien vers l'article original.

Padia

Chemin du coin du bois 1

4910 La Reid

BELGIQUE

info@padia.be

Contact: +32-496/12.57.58

Liens

Tous droits réservés 2019 © Padia